Un roi dans ma douche

Genre : comédie

Distribution : 2 hommes

Durée : 1h15

Editeur :  Les Enfants du Paradis

Résumé :

Comédie sociale et satirique sur le pouvoir, comment l’avoir et comment l’imposer. La chair est faible, on le sait, surtout lorsqu’elle est mise à nu. Partant de cette constatation, en cas de conflit, ne conviendrait-il pas d’envahir les pays en commençant par la salle de bains ? C’est ce que tente de faire le Roi d’un pays imaginaire en débarquant ex abrupto chez un pauvre comptable prêt à se mettre au lit. Lever une armée, coudre des uniformes, annexer le palier, faire des prisonniers dans l’immeuble, les torturer, rien ne sera épargner au pauvre homme en pyjama. Jusqu’à ce que…

Création France-Inter

Le Roi : Claude Piéplu et Duplantin : Claude Duby

Extrait

…/…

L’HOMME

Je vous trouve bien lymphatique. Allez, secouez-vous, hop !

RAOUL DUPLANTIN (énervé)

Dites, je vous ferais remarquer…

L’HOMME (le coupe d’un ton glacial)

Comment ?

RAOUL DUPLANTIN (plus doux)

Je vous ferais remarquer que vous procédez à vos ablutions dans ma salle de bains et que je suis bien bon de vous le permettre. Vous pourriez me parler aimablement.

L’HOMME

« Vous » qui ?

RAOUL DUPLANTIN

Pardon ?

L’HOMME

Je ne suis pas habitué à ce qu’on me dise « vous » tout court.

RAOUL DUPLANTIN

Que voulez-vous que je vous dise ? Je ne vous connais pas.

L’HOMME

Vous, sire.

RAOUL DUPLANTIN

Vous, sire ?

L’HOMME

Oui. Ça vous écorcherait les commissures de respecter le protocole ?

RAOUL DUPLANTIN

Mais pourquoi vous dirais-je « sire » ?

L’HOMME

Quelle question saugrenue !

RAOUL DUPLANTIN

On dit « sire » aux rois.

L’HOMME

Je suis roi.

RAOUL DUPLANTIN (vaguement étonné)

Ah… (soudain fébrile)… le robinet !… Fermez le robinet, le lavabo va déborder ! Vite…vite !

L’HOMME

Fermez-le vous-même.

RAOUL DUPLANTIN (bougon)

Ah c’est agréable !

       Il ferme rapidement le robinet.

L’HOMME

Je suis Florentin XII. Vous me remettez ?

RAOUL DUPLANTIN

Pas du tout.

L’HOMME

Florentin XII, invité officiel de votre pays depuis deux jours ! Enfin, vous ne lisez pas les journaux ?

RAOUL DUPLANTIN

Vous ne voulez pas une tisane ? Un tilleul ou une verveine ? Avec quelques gouttes de belladone.

L’HOMME (agacé)

Prenez mon pantalon. Allez, remuez-vous. C’est mou, c’est mou tout ça ! Prenez mon pantalon ! Bon, fouillez dans la poche gauche, vous devez y trouver un peu de monnaie, prenez une pièce, n’importe laquelle… Vous en avez une ?

RAOUL DUPLANTIN

Oui.

L’HOMME

Regardez l’effigie… Alors, vous me reconnaissez ?

RAOUL DUPLANTIN

…comme ça… tout nu… ça change…

L’HOMME

Ne regardez que ma tête. C’est bien moi, non ?

RAOUL DUPLANTIN

Peut-être…

L’HOMME

Comment ça « peut-être » ? Ce n’est pas ressemblant ?

RAOUL DUPLANTIN

Vaguement.

L’HOMME (furieux)

Ce graveur est un âne ! Je l’enverrai au cachot dès mon retour. Et vous vous êtes un idiot ! Je vous dis que je suis Florentin XII, vous êtes prié de me croire sur parole. C’est un peu fort tout de même !

RAOUL DUPLANTIN

Peut-être le regard… et encore…

L’HOMME

Ça suffit !

…/…