La table 12

Genre : comédie

Distribution : nombreux hommes et femmes, minimum 8

Durée : 1h40

Editeur : inédit

Résumé :

Nous sommes dans la salle du restaurant « La Renardière ».C’est un restaurant étoilé qui propose une carte avec des plats du terroir revus et corrigés par un chef qui aime improviser des mélanges goûteux et originaux. Les tables sont dressées avec raffinement mais sans ostentation. La table 12 sera au centre de la salle mais aussi des différentes histoires qui vont se raconter entre les convives et parfois entre serveurs et serveuses.

Extrait

…/…

Un homme se lève de sa table et va parler à la cantonade.

LUI

Mesdames et messieurs, je suis navré de vous déranger pendant votre repas mais il se trouve que je viens d’être victime d’un vol et que le voleur se trouve dans cette salle, parmi nous.

Brouhaha gêné.

LUI

J’en conviens, c’est très désagréable à entendre, je pensais que nous étions toutes et tous des citoyens responsables, des gens de qualité, mais je suis au regret de dire que non, pas tout le monde.

Un serveur se précipite.

LE SERVEUR

Quelque chose ne va pas, monsieur ?

LUI

Tout à fait. Et vous pouvez écouter car cela concerne également le personnel. Je me suis absenté cinq minutes pour aller aux toilettes, je reviens et je constate que mon téléphone portable a disparu. Alors je ne fais pas de scandale car je déteste cela, je demande simplement à la personne indélicate de me le rapporter. Ou si elle a trop honte de son geste, de le remettre à la caisse ou à un serveur qui me le remettra. Encore une fois je suis navré de faire cette annonce, et j’espère que vous m’excuserez.

ELLE

Tu as bien parlé Jean-Marc.

LE SERVEUR

Je suis tout à fait navré, monsieur. Pouvez-vous me dire où se trouvait l’appareil ?

LUI

Sur la table. A main droite car je suis droitier.

ELLE

Tu es sûr Jean-Marc ?

LUI

Mais bien sûr, Marie-Sophie, rappelle-toi, j’ai consulté mes mails après l’entrée.

ELLE

Ce n’était pas plutôt pendant l’apéritif ?

LUI

Mais non, Marie-Sophie, pendant l’apéritif j’ai consulté les textos.

ELLE

Tu te trompes, Jean-Marc, je crois que c’était pendant les mises en bouche.

LUI

Non plus, Marie-Sophie, pendant les mises en bouche j’étais sur Twitter et Instagram. Mais ça ne change rien au fait que je n’ai plus mon portable.

ELLE

Tu as bien regardé dans ta poche, Jean-Marc ?

LUI

Ne sois pas stupide, Marie-Sophie, bien sûr.

LE SERVEUR

C’est très regrettable, je vais prévenir la direction.

LUI

Attendez. Peut-être pouvons-nous régler ça nous-même. Vous avez un portable ?

LE SERVEUR

Oui monsieur.

LUI

Prenez-le et appelez mon numéro, nous verrons bien dans la poche de qui il sonne.

LE SERVEUR

Très bonne idée monsieur.

LUI (lui tendant une carte de visite)

Le second. Pas le premier c’est mon domicile. Pas le troisième c’est mon bureau. Le quatrième c’est le magasin et le cinquième c’est l’entrepôt.

On attend quelques secondes. Silence tendu de toute la salle. On entend alors le téléphone sonner dans le sac de la dame.

ELLE

Oh, c’est moi !

Elle sort le téléphone et le tend à son mari.

ELLE

J’ai dû le ranger sans faire attention.

LUI (navré)

Marie-Sophie ! Tu te rends compte de l’embarras dans lequel tu nous mets. (à la cantonade) Veuillez nous excuser messieurs-dames, vraiment désolés. C’est ma femme !

LE SERVEUR (pincé)

Hé bien, je préfère cela.

LUI (se rasseyant)

Vraiment, Marie-Sophie, tu aurais pu t’en rendre compte plus tôt. De quoi ai-je l’air maintenant ?

Pendant que son mari la sermonne, elle fouille dans son sac et soudain se lève.

ELLE

Excusez-moi de vous déranger une deuxième fois, messieurs-dames, mais il se trouve que, cette fois, c’est mon téléphone qui a disparu. Ce n’est pas très agréable.

Brouhaha réprobateur de toute la salle.

LUI (catastrophé)

Marie-Sophie ! Tu n’as pas de téléphone portable.

ELLE

Ah oui, c’est vrai. Pardon. Je me sers toujours du fixe.

…/…